https://youtu.be/MM7DZDho4Bc

Il y a encore quelques mois, tous les gourous business de YouTube parlaient des NFTs comme du nouvel eldorado pour faire de l’argent vite et facilement.

Mais tout ça, c’était avant. Car il semble que l’intérêt pour les NFTs soit retombé comme un soufflet.

La hype pour les NFTs est au plus bas.

La preuve : Ca fait combien de temps que vous n’avez pas vu un influenceur essayé de vous vendre un NFT ? Etonnant non ?

Depuis son plus haut pic en septembre 2021, les ventes de NFTs ont chuté de 92% (source : NonFungible.com). Et si on regarde les recherches sur Google Trends, aux US comme dans le reste du monde, l’intérêt est au plus bas…

Comment expliquer la chute des NFTs ?

Déjà parce que tous les faux gourous peu scrupuleux se sont improvisés « artistes numérique » du jour en lendemain, à vous expliquer comment créer des NFTs avec Canva et les vendre sur OpenSea pour 2 ou 3 ETH en disant « que c’était le prix du marché ». Cette pratique a fait beaucoup de mal à l’image des NFTs quelle que soit leur nature.

Mais aussi parce que pas mal de vrais investisseurs ont aussi acheté des NFTs, souvent tout à fait légitimes, mais à des prix exorbitants pas du tout adapté aux réalités du marché.

Par exemple, Sina Estavi a acheté en 2021 le NFT du tout premier Tweet de Jack Dosey : montant de la transaction : 2.9 millions de dollars.

NFT du tout premier tweet de Jack Dosrey

En avril 2022, il l’a remis en vente pour 48 millions de dollars (ROI de x16). On lui a offert 280$. Douche froide.

Et comme beaucoup d’autre NFTs qui ont été achetés au début de la folie NFT où les prix étaient complètement euphoriques, énormément d’investisseurs ont perdu leur culotte avec des prix souvent divisés par 10. Voire plus.

Les NFTs sont-ils morts et enterrés pour autant ?

Non. Les chiffres dans cet article viennent de NonFungible.com, et ne comprennent uniquement que les NFTs sur la blockchain Ethereum. Et énormément de transactions se font de plus en plus sur Solana ou Polygon. Donc la chute d’intérêt pour les NFTs est certainement réelle, mais pas aussi brutale qu’on le pense.

Mais surtout, les gens commencent à comprendre que la plupart des NFTs « collectibles » ne servent à rien ! Mais que les NFTs utiles, qui donnent des droits d’accès à certains types de contenus, eux, ont un intérêt.

En fait, avec un peu d’éducation, les gens ne se font plus duper par les fausses promesses.

Plus de visibilité aux projets NFTs à forte valeur ajoutée

De projets ciné comme celui de Kevin Smith avec son film « Killroy Was Here » sont prometteurs. Ce film va minter 5555 Nfts et seul les acheteurs pourront visionner le film. Mais en plus, ils auront les droits d’exploitation de leur propre personnage de Killroy (unique et lié à chaque NFT), qu’il pourront exploiter commercialement, et qui en plus sera un effort collaboratif pour la suite des films en préparation.

Donc il y a une véritable utilité qui émerge. A voir comment ça va se passer. Mais clairement, on a dépassé le stade d’une image moche et hors de prix sur laquelle on n’a aucun droit d’exploitation.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.