Etudier aux Etats-Unis en 2020 est le rêve de beaucoup de non Américains. Pourtant, à la rentrée prochaine, ce rêve a failli devenir un véritable cauchemar. Les étudiants étrangers sous visa F-1 aux USA ont échappé au pire.

Il y a à peine quelques jours, le plan du gouvernement américain était de déporter tous les étudiants étrangers faisant leurs études aux #EtatsUnis si leur cursus à la rentrée était assuré uniquement en ligne. Des cours assurés online ne demandent pas une présence physique sur le territoire américain selon lui…

Pourquoi cette nouvelle règle qui n’a aucun sens ? Pour mettre la pression sur les universités et les écoles à ouvrir à la rentrée et « stimuler » cette partie de l’économie US qui pèse des milliards de dollars. Sauf qu’avec le #Covid19, les universités ont un plan totalement différent. Afin d’assurer la sécurité de leurs étudiants, qui payent en général très chères leurs années d’études, et éviter des class action à gogo, la rentrée se fera en ligne jusqu’à nouvel ordre. En total contradiction…

Heureusement, tout est bien qui finit bien grâce à l’action rapide et efficace de dizaines d’universités, de 17 états et de grandes entreprises qui ont fait bloc et dénoncé cette masquarade. Aujourd’hui, le 14 juillet 2020, le projet vient d’être abandonné pour de bon par l’administration américaine.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.